30 octobre 2013 Arc de Triomphe PARIS

Publié le par souvenirfrancaismarvillemeuse

042.jpgHOCTOBRE-2013-1074.JPGOMMAGE AUX SOLDATS INCONNUS

 

POURQUOI  SE RENDRE CHAQUE ANNEE A PARIS ?

 

à l'origine, ils devaient être neuf !

A ulendemain de la Grande guerre, la démarche de mise à l'honneur d'un soldat inconnu vise  à soulager la peine des françaises et français qui ne disposent pas de sépulture où se recueillir. L'espoir que leur parent repose sous l'arc de Triomphe soit les aider dans l'épreuve du deuil.

 

Guidée par cette ambition, l'autorité militiaire fait en sorte que le plus grand nombre de familles françaises puisse se reconnaitre dans le soldat inhumé sous l'Arc de Triomphe.

Décision est prise de sélectionner dans une première phase du choix, neuf corps de soldats inconnus français provenant des champs de bataille suivants : Alsace, Artois, Belgique, Champagne, Chemin des Dames, Lorraine, Marne, Somme et Verdun.

 

Les septs inconnus non choisis demeurent  Verdun

 

Dans l'un des neufs secteurs, tenu secret, l'équipe de recherche s'évère incapable d'exhumer un soldat inconnu, dont la nationalité soit française avec certitude.

Ainsi, le 10 novembre, dans l'enceinte de la Citadelle souterraine de Verdun, le soldat Auguste Yhin choisit entre huit cercueils, la dépouille destinée à être inhumée à Paris. Les restes des sept autres soldats inconnus sont transportés dès le 11 novembre 1920 au cimetière militaire du Faubourg-Pavé.

Les corps sont déposés dans sept fosses autour de l'imposante croix implantée au milieu de la nécropole.

 

Le Souvenir Français décide alors d'ériger une haute croix au milieu de la vaste nécropole pour commémorer le sacrifice des soldats. Formée de deux sapins superposés, elle est entourée d'un tertre.

Le 11 novembre 1920, lors de la mise en terre des septs soldats inconnus, le monument est enlacé par du lierre. Pendant l'entre-deux guerres, comme décidé par le conseil municipal de Verdun, la grande croix en bois a laissé place à une gigantesque croix de pierre.

 

Le cimetière national du Faubourg-pavé compte aujourd'hui 5 516 corps dont 4884 de la guerre 1914/18, parmi eux quatorze russes, un roumain, un luxembourgeois, un indochinois et un chinois, le reste tant des soldats de la Seconde Guerre mondiale.

 

Ainsi, chaque 30 octobre, la flamme sacrée qui veille sur la tombe du soldat inconnu, sous l'Arc de Triomphe, est prélevée par les associations. Le comité de la Voie sacrée et de la Voie de la Liberté assure son transfert à pied jusque Verdun, au monument à la Victoire, où elle arrive le soir du 01 novembre. Cette flamme occupe une place centrale dans la cérémonie organisée chaque 10 novembre par le Souvenir Français de la Meuse en l'honneur des septs  soldats inconnus. link'   

 

  Quatre membres du comité du Souvenir Français de Marville se sont rendus le 30 octobre 2013 à Paris pour le transfert de la Flamme Sacrée. Trois bus partant de Verdun et Bar Le Duc furent organisés par  le Souvenir Français, délégation générale de la Meuse, "On ne passe pas", le comité de la Voie Sacrée et de la Voie de la Liberté, le Bleuet de France, l'ONAC de la Meuse.

 

L'après-midi fut consacré à la visite du Musée  de la Grande Guerre de Meaux.

Souvenir, convivialité et connaissances furent les mots primeurs de la journée.

 

Un grand merci aux organisateurs.   049

Publié dans actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article